Frankie Jordan

Frankie Jordan est un pionnier du rock français, qui connait le succès au début des années 1960, avec, entre autres, Tu parles trop, autobiographie reprise de la chanson américaine You talk too much, puis Dieu merci elle m’aime aussi, ou Panne d’essence, dans laquelle une Sylvie Vartan débutante lui donne la réplique.

En 1961 en particulier, il est à l’affiche du premier festival international de rock au Palais des sports de Paris. Il est un grand admirateur de Jean-Sébastien Bach et Fats Domino.

Il a été fait chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur en 1996 et officier dans l’Ordre des arts et lettres en 2005.

Au Colloque de Mouans-Sartoux, Frankie Jordan a pris l’habitude de nous faire danser et chanter avec son indémodable talent.

Quand il n’est pas sous l’influence d’un piano, Mister Frankie Jordan redevient le Dr Claude Benzaquen, chirurgien dentiste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :